SERVICE

Plans de préservation
en réduction ou en arrêt de production

Covid-19 - Services d'urgence

La crise actuelle peut engendrer des fermetures complètes ou partielles d’installations. Grâce à notre grande connaissance des mécanismes de vieillissement des actifs dans une multitude de sollicitations, nous sommes en mesure de vous accompagner dans le développement de votre plan de préservation des équipements électriques, mécaniques et statiques dans différents scénarios d’arrêt.

Même en arrêt prolongé,

le bon maintien de vos actifs
en affecte la durabilité

Avant même d’établir le plan de chaque actif spécifique, il faut établir un scénario d’arrêt, soit la durée et les équipes en place. Par la suite, les coûts de préservation, qui incluent les composés anticorrosifs, la main d’œuvre pour réaliser la maintenance et les inspections, le démantèlement et toute autre activité spécifique, doivent être évalués. Généralement, dans le cas d’un long arrêt (>6mois à 10 ans et plus), les coûts engendrés au cours de la première année sont plus importants. Il existe plusieurs techniques et agents anticorrosifs selon le type d’actifs :

  • L’application d’huile, de graisse, d’emballage plastique contenant des inhibiteurs de corrosion;
  • L’inertage à l’azote;
  • La mise sous vaccum;
  • L’installation de disséquants ou de systèmes de déshumidification;
  • L’utilisation d’inhibiteur de corrosion en phase vapeur;
  • L’injection de biocides;
  • L’installation d’anodes sacrificielles.

Ainsi, pour chacun des types d’actifs, il faut établir des méthodes initiales de préservation et des stratégies de maintenance qui seront réalisées en continu.

Guide de préservation 

des actifs en arrêt prolongé

Notre expertise en entretien et maintenance des actifs nous permet de traiter l’ensemble des équipements et des systèmes d’installations industrielles. À titre d’information, voici une liste non exhaustive des actifs que nous pouvons traiter dans un plan de préservation. Un guide plus complet est aussi disponible et prêt à télécharger.
Pour ces types d’actifs, il est primordial de vidanger, rincer et assécher les équipements ainsi qu’éviter à tout prix l’infiltration d’eau durant l’arrêt. La clé est l’élimination de l’humidité. L’inertage à l’azote peut aussi être utilisé pour éviter toute réaction corrosive d’un équipement ou d’une enceinte fermée.
Dans le cas de chaudières, un traitement approprié doit être appliqué en fonction du côté, soit brûleur soit « eau ».
Vidanger les boues et les dépôts accumulés et éviter l’infiltration d’eau en raison de la pluie ou de la neige durant la période d’arrêt.
Utiliser des lubrifiants et des inhibiteurs de corrosion pour ces équipements. Ici encore, l’eau est l’ennemi numéro 1 et tout doit être mis en œuvre pour l’éliminer du système durant l’arrêt.
  • Fermer tous les évents et ouvertures et remplir complètement le boîtier avec un lubrifiant recommandé par le fabricant.
  • Ajouter la proportion recommandée d’inhibiteur de corrosion volatile à l’huile de lubrification si possible.
  • Pour les gros compresseurs et turbines : centrifuger / faire circuler l’huile existante dans un équipement de filtration portable pour éliminer toute eau libre. Pour les moteurs diesel et à essence, vidanger les circuits de carburant et ajouter du biocide au carburant restant.
  • Appliquer l’un des revêtements recommandés par pulvérisation (soit une cire légère soit du PVC liquide) si l’équipement n’est pas peint.
Assurer un environnement sec pour les appareils et accessoires externes ainsi que l’environnement intérieur des boîtiers. Tout instrument normalement en contact avec les produits du procédé doit être entreposé dans un endroit sec.
S’assurer d’éliminer l’humidité soit par des agents desséchants ou par l’installation d’une unité de chauffage individuel.
Protéger l’extérieur de l’équipement par un revêtement approprié et utiliser des inhibiteurs de corrosion au système de lubrification.

Guide de préservation des actifs en arrêt prolongé.

Saviez-vous que ?

Revêtements de caoutchouc

Les équipements revêtus d’une membrane de caoutchouc doivent être protégés, même s’ils sont résistants aux UV et à l’ozone. Le séchage du revêtement de caoutchouc et les changements de température sont deux des principaux mécanismes de dégradation qui doivent être évités lors d’un arrêt de service.

Systèmes CVAC et propagation des virus

Malgré l’arrêt des installations, certaines équipes auront toujours accès au bâtiment (personnel de maintenance, sécurité, etc.). Ainsi, dans le contexte actuel du COVID-19 et de façon plus large dans le cas d’autres types d’infections respiratoires présentes chaque année, la gestion de votre système de ventilation du bâtiment peut jouer un rôle dans la réduction de la propagation de ces virus. En effet, les paramètres de contrôle de votre système CVAC, tels que l’humidité relative, le débit d’air et l’apport en air frais sont tous des éléments qu’il faut bien surveiller pour réduire le risque de propagation à l’intérieur de votre bâtiment et ainsi améliorer la qualité de l’air pour les usagers. Plus précisément, un taux d’humidité entre 40% et 60% et une augmentation de l’apport en air frais ont été identifiés par des chercheurs européens et américains comme ayant un impact positif sur la réduction de la propagation des virus dans ces systèmes.

Équipements électriques

Plusieurs équipements électriques nécessitent des traitements spécifiques lors d’un arrêt. Les précautions à prendre varient énormément d’un équipement à l’autre et même au sein d’un même type d’équipement. Par exemple, les moteurs électriques ne requièrent pas les mêmes soins selon leur voltage et leur puissance. Chaque cas nécessite une évaluation spécifique et approuvée avant que les stratégies de préservation ne soient utilisées.

Prenez contact avec notre équipe

Partenaires de votre innovation continue.

Norda Stelo  © 2020 - 2021